Les tribulations d’une assiette qui aurait dû être parfaite (vegan)

Je me sens comme une magicienne lorsque j’entre dans ma cuisine, très souvent, je ne sais pas ce que j’ai dans mon frigo, ni ce que je vais en faire. Les aliments nous donnent tellement de possibilités, de transformations possibles.

Des fois, dès le midi mes petits gourmands me demandent ce qu’on mange le soir. En général, je n’en sais rien moi non plus. Les ingrédients du frigo et mon imagination de gourmande me dictent souvent le repas à venir.

Il s’agit ici d’une assiette que j’ai cuisinée un jeudi, jour d’avant les courses et il ne restait plus grand chose dans mon frigo. Je suis allée à La Vie Claire pour acheter des pâtes et que vois-je parmi les fruits et légumes ? Un petit panier avec plein de légumes moches à -50%. Bonheur ❤️❤️ j’ai pris des poivrons trop fripés pour être mangés en salade mais merveilleux grillés au four avec des épices et du sirop d’érable.

Par rapport à mes pâtes, je les avais imaginées toutes bleues. Comme j’étais contente lorsque je les ai faites cuire dans une eau rendue violette par les deux feuilles de choux rouges que j’y avais mises. J’imaginais déjà la magnifique photo que j’allais avoir. Le résultat est plus que décevant, comme vous pouvez le voir.

Dans mon assiette, il y a également des tomates, j’adore l’automne cette année, les tomates sont encore bien présentes alors qu’octobre est bien là, je m’en réjouis.

Pour accompagner mes pâtes, j’ai fait une petite sauce avec de la purée de cacahuète, de l’huile, du jus de citron et du sirop d’agave. 

Le bonheur dans mon assiette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *